paradoxe

P1020507

voila ce que l’on voit quand on lève les yeux au ciel à Tokyo ; un joyeux bordel filaire dans le pays des hautes-technologies

Publicités

1 commentaire

Classé dans Uncategorized

Une réponse à “paradoxe

  1. Je peux t’envoyer mes cours d’archi textile si tu veux, une toile « Ferrari » (pour faire kiffer Mat 😉 ) sur tout ça et ton quartier est hors des intempéries jusqu’en 2130, et ac un peu de chance ça passe le tremblement pour durer encore jusqu’à 2230.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s